L’Algérie Absente de La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information 2010


On Parle pas des 3 Jeux ou le Triple-play vu par Un Algerien Cyberien.

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS
Monsieur le Secrétariat général  de L’UIT .
Lettre circulaire /SPM/EACC/188 de Mr Le Secretaire général de l’UIT Aux Etats Membres et Membres des Secteurs de l’UIT

Madame, Monsieur, Le 17 mai est la date anniversaire de la signature, en 1865, de la première Convention télégraphique internationale et de la création de l’Union des télécommunications. Depuis 1973, cette date est aussi  celle de la Journée mondiale des télécommunications. Après le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) tenu en 2005 et la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT de 2006, le 17 mai a été         proclamé Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information.

Le 17 mai 2010, l’UIT célébrera son 145ème anniversaire. Cet événement marquant sera célébré à Shanghai dans le cadre de l’Exposition universelle 2010, qui se tiendra du 1er mai au 31 octobre. En tant que principale institution spécialisée des Nations Unies dans le domaine des TIC, l’UIT attend de  ses membres qu’ils fassent mieux connaître le rôle que jouent les technologies de l’information et de la communication dans la création de possibilités d’une vie meilleure grâce à un développement durable et  à long terme, en particulier parmi les groupes sociaux les plus vulnérables. Dans le paysage urbain, les TIC ont peu à peu imposé des styles de vie et des modes de comportement et ont contribué à développer  les échanges et le commerce, à améliorer la gouvernance et les services des collectivités territoriales, en même temps qu’elles ont révolutionné les loisirs grâce au développement des communications fixes et mobiles à haut débit.

Pour célébrer la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information 2010, le Conseil de l’UIT, à sa session de 2009, a choisi le thème: "Mieux vivre dans la ville grâce aux TIC".

Pour célébrer la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information 2010, le Conseil de l’UIT, à sa session de 2009, a choisi le thème: "Mieux vivre dans la ville grâce aux TIC".

Ce thème est rattaché à celui de l’Exposition universelle de Shanghai "Mieux vivre dans la ville", qui présentera plusieurs initiatives visant à rendre les villes plus vertes, plus sûres, plus saines, plus prospères, plus inclusives et mieux gérées à l’heure où plus de la moitié de la population du globe vit en milieu urbain.

Extrait de la lettre :

Les TIC offrent des solutions à nombre de problèmes auxquels sont confrontées les villes, qui attirent de plus en plus de migrants, et contribuent à les rendre plus respectueuses de l’environnement et économiquement viables. Pour de nombreux citadins, il est pour ainsi dire impossible d’imaginer la vie sans les TIC. Qu’il s’agisse de la télévision ou des téléphones mobiles et de l’Internet, les TIC ont changé notre monde, en facilitant la vie, le travail et les loisirs de milliards de personnes. Grâce à ces technologies, il est possible d’innover dans la gestion des villes — de construire des bâtiments intelligents, de gérer intelligemment le trafic, de réaliser de nouvelles économies d’énergie, d’améliorer la gestion des déchets et, surtout, d’échanger des informations et des connaissances, et de communiquer en permanence dans une société de l’information placée sous le signe d’une convergence accrue.

Le thème de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information 2010 a pour objet de faire en sorte queles TIC contribuent à assurer un avenir meilleuraux populations de plus en plus nombreuses des centres urbains.

Même si les villes du monde entier offrent bien évidemment de nombreux avantages, les disparités entre les nantis et les exclus parmi les populations urbaines nous rappellent souvent cruellement que la grande majorité ne profite pas des bienfaits du développement. Paradoxalement, même dans les centres urbains très peuplés, des millions de personnes n’ont toujours pas accès aux moyens de communication et d’information que d’autres considèrent comme allant de soi. En marge de cette fracture numérique qui se creuse, la satisfaction des besoins fondamentaux (approvisionnement en eau potable, services d’assainissement, alimentation, logement, soins de santé et éducation) figure parmi les Objectifs du Millénaire pour le développement, qui visent également à améliorer sensiblement les conditions de vie d’au moins 100 millions d’habitants de taudis d’ici à 2020.

En exploitant les potentialités considérables qu’offrent les TIC pour améliorer les conditions de vie des citadins et en assurant un accès équitable et financièrement abordable à l’information et à la connaissance, pour que chacun puisse réaliser ses ambitions, les administrations peuvent contribuer à répondre aux aspirations croissantes des habitants toujours plus nombreux des grandes villes. Les TIC, qui permettent une vie plus productive et de meilleures conditions de vie, ouvrent la voie à une multitude de solutions propres à concilier les exigences spatiales, sociales et environnementales de l’urbanisme et à favoriser l’harmonie entre les habitants.

Le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), qui s’est réuni à Genève en 2003 et à Tunis en 2005, a appelé les pays à envisager de mettre en place des mécanismes nationaux permettant de parvenir à l’accès universel dans les zones mal desservies, rurales comme urbaines, afin de réduire la fracture numérique. L’UIT est déterminée à connecter le monde et à mettre les avantages des TIC à la portée des régions les plus éloignées, y compris les zones "blanches" dans lesquelles des millions d’habitants ne sont toujours pas connectés dans des villes surpeuplées.

Lien la Lettre de Mr le SG de L’Union Internationale des Télécommunications .

Bonne Lecture  et Bonne Compréhension .

les Pavillons de l’exposition en chine mais dommage notre pays est absent  Section C en Bas .

Allez je vous laisse lire un peu ,et donnez votre avis avant qu’il ne sera trop tard .

Opérateurs Télécoms et Fournisseurs Internet de la Région


Télécommunications

source : Wikipédia

Généralités

Étymologie (Origine du Mot) :
Le mot télécommunications vient du préfixe grec tele- (τηλε-), signifiant loin, et du latin communicare, signifiant partager1. Le mot télécommunication a été utilisé pour la première fois en 1904 par Édouard Estauniéingénieur aux Postes et Télégraphes, directeur de 1901 à 1910 de l’école professionnelle des Postes et Télégraphes (ancêtre de l’École nationale supérieure des télécommunications), dans son Traité pratique de télécommunication électrique2.

Définition :
Les télécommunications (abrév. fam. télécoms), sont considérées comme des technologies et techniques appliquées et non comme une science.

On entend par télécommunications toute transmissionémission et réception à distance, de signes, de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de renseignements de toutes natures, par fil électriqueradioélectricité, liaison optique, ou autres systèmesélectromagnétiques3.

Dans Notre cas : Opérateur fixe http://www.ito.dz


Internet Service Provider (ISP ) FAI

Source Wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fournisseur_d’accès_à_Internet.

Un fournisseur d’accès à Internet (FAI), est un organisme (généralement une entreprise) offrant une connexion au réseau informatique Internet. Le terme en anglais désignant un FAI est Internet Service Provider (ISP) ou Internet Access Provider (IAP).

Beaucoup d’entreprises de télécommunications sont également des FAI. Avec l’explosion de la bulle Internet au début desannées 2000, de nombreux FAI ont fait faillite, ou ont dû s’adapter pour survivre (restructuration, fusion, rachat).

dans notre cas: http://www.djaweb.dz

Sur cette image que je termine mon billet ,on ne citant encore pas les parties comme l’opérateur Mobile (toute technique confondue GSM,Wifi,Wimax,LTE et a savoir ce qui nous attends ).

" Si on sait pas fabriquer des voitures fabriquant les routes ".
Bonois23

Bonne année .

Pourquoi le Wimax ne se propage pas en Algerie.


Eh oui depuis fin décembre 2008 ,le Wimax a fait son apparition en Algerie mais ca fonctionne pas !!! (fin des installations sites en Algerie ).
Reponse :
Simple comme raison ….
le Wimax est Orienté entreprise .Ces entreprises qui pour le moment se contente de l’internet au lieu de develloper leur Intranet .
Ces entreprises qui sont a la recherche des solutions haute définition HD sans passer par la BD basse definition .
les liaisons ADSL sont des faibles courants porteurs et on y arrive pas encore a stabilisé ces courants .
je reste optimiste pour le futur .

Jeune Afrique l’exception Algerienne


maghreb

Ça bouge dans les télécoms, au Maghreb. Maroc Telecom, la filiale de Vivendi (à 53 %), vient de racheter 51 % du capital de l’opérateur malien Sotelma, moins de quinze jours après l’annonce de l’octroi d’une troisième licence 3G en Tunisie. Et l’Algérie? C’est le calme plat. Pourtant, « l’ouverture du marché initiée en 2000 devait impulser dix ans d’avance sur ses voisins », soupire Didier Fontaine, le patron du cabinet conseil Algeria Vision, qui travaille avec les principaux fournisseurs d’accès Internet. Très sévère, il juge le secteur « sinistre ». Une première : même le marché du mobile a reculé en 2008 (- 1,6 %), alors que le dynamisme perdure au Maroc (+ 16 %) et en Tunisie (+ 9,3 %).
Avec 52,9 % de parts du marché, Djezzy, la filiale la plus rentable du groupe égyptien Orascom, perd de sa prééminence mais continue de distancer Mobilis, la filiale Algérie Télécom (28,5 %) et Nedjma, du qatari Wataniya Telecom (19,3 %).

Une bande passante saturée

Mais les activités les plus touchées sont « la téléphonie fixe, l’Internet haut débit et l’utilisation des nouvelles technologies », dixit Didier Fontaine. Principal accusé? Algérie Telecom (AT), l’opérateur historique, qui a le monopole du fixe et des infrastructures, ne parvient pas à stimuler le marché. A son arrivée à la tête d’AT, voila un an, Moussa Benhamadi avait promis une nouvelle stratégie. Depuis, il a multiplié les annonces : atteindre 6 millions d’abonnés au fixe en 2013, soit le double d’aujourd’hui. Et développer l’accès à Internet, dont la bande passante est aujourd’hui saturée, en misant sur l’ADSL et le Wimax. Quant à l’ouverture du capital de l’opérateur historique, c’est l’arlésienne depuis 2004. Moussa Benhamadi, qui, fin 2008, envisageait encore qu’elle se concrétise à l’horizon 2011, a tranche Ie 15 février 2009 : « Algérie Telecom ne sera pas privatisée et son capital ne sera pas ouvert au prive. » Impossible, du coup, de compter sur l’expertise et l’appui financier de France Telecom ou de British Telecom, un temps pressentis.
Le PDG l’a affirme: AT se développera seule, elle en a les moyens. « AT semble vouloir se positionner en tant que fournisseur d’infrastructures en situation de monopole et s’orienter vers le marché du haut débit », décrypte Russell Southwood, directeur général de Balancing Act, cabinet spécialisé sur les télécoms en Afrique. L’obstacle? « Les lignes téléphoniques sont de mauvaise qualité », reconnaît Xavier Decoster, expert chez Tera Consultants.
Priorité est donc donnée au développement de la fibre optique grâce a un plan d’investissement de 100 milliards de dinars d’ici a 2013. AT en a-t-il vraiment les moyens? La marge de manœuvre de M. Moussa Benhamadi est réduite. Le groupe peine a recouvrir des créances, surtout auprès de l’Etat, pour près de 50 milliards de dinars (500 millions d’euros), soit presque le chiffre d’affaires, estime a 60 milliards de dinars en 2008. « Reste à voir si Ie gouvernement algérien soutiendra un tel niveau de dépenses », tempère Russell Southwood. Le programme e-Algerie 2013, lance au début de 2009 pour développer les TIC, pourrait y contribuer s’il avait un budget. « II sera élaboré en fonction des étapes et des phases prévues pour son exécution, et présente par année jusqu’à sa finalisation avec une consolidation 2009-2013 », précise un document du ministère des Postes et des Télécommunications.

Source: Hebdomadaire Jeune Afrique, édition du 12 au 18 Juillet 2009

Document en Question

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 47 autres abonnés