Google Mobile SMS Algeria Out


L’Afrique est la région du monde où les ventes de téléphones portables connaissent la plus forte expansion, avec une pénétration six fois plus importante que les connexions internet.
Source

Le groupe internet américain Google a annoncé  le lancement d’un nouveau service de textos (SMS) en Afrique et destiné à exploiter les moyens de communication par téléphone portable dans les régions sous-équipées en matériel informatique.
© D.R: logo google

Le service sera d’abord offert en Ouganda.

"Nous cherchons à servir le plus grand nombre de personnes – pas seulement celles qui peuvent accéder à internet depuis leur lieu de travail ou depuis leur domicile", a expliqué la responsable de Google en Ouganda, Rachel Payne, sur le blog de la société.

"Nous pensons qu’il est important d’atteindre les utilisateurs où qu’ils soient, de leur proposer l’information dont ils ont le plus besoin, et de le faire dans les zones où l’information fait cruellement défaut", a-t-elle ajouté.

L’Afrique est la région du monde où les ventes de téléphones portables connaissent la plus forte expansion, avec une pénétration six fois plus importante que les connexions internet.

Dans le même temps, la plupart des téléphones portables utilisés sur le continent ne permettent pas de surfer sur internet, d’où l’intérêt d’offrir des services par textos.

Les textos pourront notamment donner des informations sanitaires ou agricoles, des actualités, la météo ou des résultats sportifs.

"Nous lançons également Google Trader, une ‘place de marché’ fonctionnant par SMS qui aide les acheteurs et les vendeurs à se trouver. Elle donne également un plus grand accès aux marchés et au commerce, en particulier à ceux qui en sont le plus exclus aujourd’hui", a ajouté Mme Payne.

"Avec ces services, nous espérons contribuer à réduire les obstacles à l’accès à l’information, en particulier pour les populations défavorisées situées en zones rurales", a-t-elle résumé.

Ce projet a été soutenu par la fondation Grameen, une émanation de la banque de microcrédit Grameen Bank fondée par le prix Nobel de la paix 2006 Muhammad Yunus.

Site internet de Google Mobile : http://www.google.com/mobile/products/sms.html

Publié le 20-07-2009    Source : Gaboneco.com     Auteur : Gaboneco

Un SMS pour bloquer son PC portable volé


e2sms

Lenovo lancera à la fin de 2008 un système permettant de bloquer à distance l’accès aux données d’un ordinateur portable.

Les vols ou les pertes d’ordinateurs portables sont une plaie pour les entreprises. Pour endiguer ce fléau, les leaders de la micro-informatique multiplient les solutions. Dernier en date, Lenovo, avec sa solution appelée « Constant Secure Remote Disable ». Disponible à la fin de cette année ou au premier trimestre 2009, cet utilitaire pourra être employé gratuitement par les possesseurs de portables ThinkPad équipés d’un processeur Intel Centrino 2. Il leur suffira de télécharger l’utilitaire sur le site Web de Lenovo et de mettre à jour leur Bios.

Son principe est le suivant : en cas de perte d’un PC, son propriétaire envoie un SMS à son ordinateur avec son téléphone mobile. Jusqu’à 10 numéros de téléphone portable peuvent être associés à un PC. Ce petit message va éteindre l’appareil et lancer le chiffrement automatique des données contenues dans le disque dur. Pour être sûr que la machine est bloquée, l’utilisateur reçoit un SMS de confirmation du portable. Si l’appareil est retrouvé, il suffit d’entrer un mot de passe pour s’en servir à nouveau.
Cette solution est simple à utiliser mais elle présente des limites selon des spécialistes. « J’en vois trois. Il faut que l’utilisateur ait un abonnement 3G, que la carte SIM ne soit pas enlevée du PC et, enfin, que l’ordinateur se trouve dans une zone de couverture et donc pas dans un parking par exemple », indique Nicolas Ruff, expert en sécurité au Centre de recherche d’EADS (European Aeronautic Defense and Space).

La meilleure protection est la vigilance de l’utilisateur

Cette application n’est pas originale puisqu’elle est déjà utilisée pour les Blackberry par exemple. Constant Secure reprend aussi le principe de la technologie baptisée « Intel Anti-Theft » et présentée par le fondeur en avril dernier.
De son côté, Dell intègre la solution ComputraceOne, développée par le canadien Absolute Software, et intégrée elle aussi au Bios. Dès qu’un ordinateur est déclaré volé, ComputraceOne envoie un signal silencieux au centre de surveillance d’Absolute et donne ainsi des renseignements sur sa localisation. Ce système peut aussi supprimer les données. Mais ce service coûte environ 370 euros par an.
Ces solutions sont intéressantes mais elles ne doivent pas faire oublier que les meilleures protections sont la vigilance des utilisateurs et le cryptage des données. D’après une enquête réalisée au début de 2008 par l’Institut américain Ponemon pour Dell, 300 portables disparaissent chaque semaine dans les huit plus grands aéroports de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).
« La plupart des utilisateurs de PC portables ne protègent pas les données par le chiffrement alors qu’il existe des solutions gratuites fournies avec Windows par exemple. Or, toutes nos études montrent que le cauchemar des DSI c’est la perte de données ! Il existe pourtant une loi en France qui oblige à prendre les mesures de sécurité minimale - et donc le chiffrement - pour protéger les données », rappelle Eric Domage, spécialiste de la sécurité au Cabinet de recherche en technologies de l’information IDC.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 44 followers