Google veut désormais remplacer Lotus Notes par ses Apps


google-apps

IBM Lotus est utilisé à 90% par nos grandes entreprises qui achetent le logiciel .(ALBM IBM Algerie )

Tout à sa stratégie de pousser les Google Apps dans les entreprises, Google a décidé de s’attaquer à l’une des souches les plus solidement installées dans les SI : Lotus Notes. La firme de Mountain View a publié un module de migration pour faciliter la transition de Notes vers les Google Apps. Et séduire ainsi une base installée de 145 millions d’utilisateurs. Après Microsoft et Exchange, on passe à IBM et Lotus.

Après s’être attaqué à la base d’utilisateurs Exchange, Google a décidé de venir chasser sur les terres de Lotus Notes, la plate-forme collaborative d’IBM. La firme de Mountain View a dévoilé un outil permettant de migrer l’agenda, les emails, les contacts depuis Notes vers ses très tendances Google Apps – dans leurs versions Premier et Education.

Google Apps Migration for Lotus Notes est une application qui s’exécute en natif dans Notes et migre les modules vers la plate-forme Google. Comme à son accoutumée, Google prône la simplicité dans la procédure : l’administrateur déploie une base Lotus Notes qui servira à la migration. Les étapes suivantes sont automatisées, affirme le groupe dans un livre blanc publié pour l’occasion.
L’application permet également les migrations par lots (jusqu’à 10 comptes simultanés) et autorise la reprise des groupes. La création des comptes Gmail est alors automatique. Google indique également que les utilisateurs du calendrier Notes peuvent également intéropérer avec ceux de Google Calendar. Autre point clé mis en avant par Google, des outils d’administration permettent de suivre en temps réel l’avancement de la procédure de migration, et permettre ainsi «  à l’administrateur d’intervenir en cas de problème. »

Plein phare sur les grands comptes

Ce module s’inscrit dans la stratégie de Google à vouloir pousser ses Google Apps dans les entreprises. Pour cela, il doit s’attaquer aux bases installées – et peu enclin aux changements. Après avoir pris pour cible les utilisateurs d’Exchange leur proposant, avec Google Apps Sync for Microsoft Outlook de synchroniser leur client Outlook avec les serveurs Gmail – et de remplacer ainsi Exchange -, Google vise donc désormais les quelque 145 millions d’utilisateurs Notes.

Et l’enjeu est de taille car Notes représente la plate-forme « historique » des grandes entreprises qui ont misé sur IBM pour la sécurité et la fiabilité de l’offre. Un point que met d’ailleurs en avant Sean Poulley, vice président des activités cloud collaboration d’IBM, dans les colonnes de nos confrères d’Infoworld, histoire de relativiser l’annonce de Google.
Selon lui, Lotus Notes bat à plate couture les Google Apps sur nombre de critères. « Nous possédons une  réputation de longue date en termes de sécurité et de fiabilité et la majorité des grandes entreprises du monde entier nous font confiance. Et nous innovons également dans le Cloud Computing. » Pas de danger donc. La force – et la complexité – du couple composé pas Notes et son serveur Domino ne craint pas Google. Et les gros datacenters d’IBM n’ont rien à envié à ceux de Google.

Notons enfin que CapGemini aurait utilisé Google Apps Migration for Lotus Notes pour migrer les 30 000 employés de Valeo vers les Google Apps.

 

Source : lemagit.fr

 

Publicités

25 choses d’IBM que vous ne savez peut-être pas


ibm

Un  peu d’Histoire les Amis ca rafraichi la mémoire .

  • IBM a enregistré 4186 brevets en 2008 ;
  • Depuis le rachat de Lotus en 1995, IBM a racheté 130 entreprises ;
  • Les Senior Women Executive sont passés de 185 en 1997 à plus de 1000 aujourd’hui ;
  • A Stockholm, le système mis en place par IBM a permis de réduire le trafic de 22% et
  • IBM fournit les microprocesseurs de la Playstation, de la Wii et de la Xbox ;
  • En 1997, Deep Blue a battu Gary Kasparov, numéro Un mondial des échecs ;
  • Les premiers emballages à bulles ont été utilisés pour l’IBM 1401 ;
  • Les 50 premières banques mondiales utilisent des mainframes IBM ;
  • 5 salariés d’IBM ont reçu le prix Nobel ;
  • Parmi les technologies développées par des IBMers : code barres, floppy disc, bases de données relationnelles, disque magnétique… ;
  • L’IBM Community Grid a plus de 440 000 membres et plus de 1,2 million de systèmes connectés ;
  • Avec plus de 175 000 salariés, IBM Global Services est la première société de services du monde ;
  • IBM a introduit le premier tableau d’affichage numérique au trophée de Golf Greater Dallas Open ;
  • En 2008, IBM a réalisé un chiffre d’affaires de 103,6 milliards de dollars et un bénéfice de 12,3 milliards de dollars de bénéfices ;
  • Le serveur Power 575 utilise un système de refroidissement dans lequel chaque microprocesseur est recouvert de plaques de cuivre refroidies à eau ;
  • IBM a été fondé dans l’Etat de New York le 11 juillet 1916 sous le nom de Computing Tabulating Recorder Company ;
  • Les chercheurs d’IBM ont découvert le microscope à effet tunnel en 1993 ;
  • Le DOE a sélectionné le Lawrence Livermore Laboratory pour y installer un système en 2011 qui offrira une puissance de calcul de 20 Petaflops ;
  • L’Electromatic d’IBM a été la première machine à écrire électrique en 1946 ;
  • IBM travailla avec plusieurs utilities companies pour ajouter plusieurs niveaux d’intelligence à leur grid ;
  • Les deux fils du président Thomas Watson ont été ambasadeurs des Etats-Unis, en Russie et en France ;
  • IBM a développé un avatar 3D pour aider les médecins à visualiser les dossiers de leurs patients ;
  • Plus de 130 000 employés d’IBM, passés et présents, du programme On Demand Community ;
  • L’architecte IM Pei a conçu le batiment de Somers ainsi que l’Atrium d’Armonk ;
  • En 2007, IBM a conçu une solution de numérisation de vieux films datant de 1880.

 

On n’a rien raté .